Présentation

          Il y a 11 ans, en 2004, la première promotion du Master 2 professionnel « communication des organisations » du département des Sciences de l’Information et de la Communication se lançait dans l’aventure ORCO.

          A cette époque, nous interrogions le thème de la communication interne à l’épreuve des technologies de l’information et de la communication. Il était alors question des courriels, des intranets, des plates-formes collaboratives… et de leur influence sur les usages des acteurs des organisations et les pratiques des professionnels de la communication.

          Depuis 2004, ces mêmes questionnements continuent de se poser aux professionnels comme aux universitaires et de nouveaux n’ont de cesse d’apparaître dans un environnement en perpétuelle mutation. Face aux évolutions, à la diversification des dispositifs et des techniques, au développement du numérique, à la restructuration des organisations confrontées à de nouvelles obligations, les professionnels doivent s’adapter aux contraintes actuelles et repenser leurs stratégies et méthodes afin de faciliter ce passage délicat d’une situation de confort habituelle, à une autre plus incertaine de renouvellement constant. Ces bouleversements touchent en tout premier lieu les pratiques d’information et de communication, en impliquant, de plus en plus, la nécessité d’anticiper et de se préparer au changement.

          Pour sa 12ème édition, la journée ORCO propose de traiter du changement organisationnel et veut questionner plus particulièrement la place de l’Homme dans ce processus. Comment les organisations pratiquent-elles le changement ? Comment les acteurs vivent-ils le changement ? Comment sont-ils informés ­­­? Des démarches participatives sont-elles mises en place ? En d’autres termes, cela revient finalement à s’interroger plus largement sur la place de l’Homme sur la scène organisationnelle : est-il le spectateur ou l’acteur du changement et de quel(s) changement (s)?

Nous envisageons d’aborder ces questionnements à l’aune de trois cadres itératifs :

      Dans le cadre macro, nous nous intéressons aux changements sociétaux et économiques qui influencent les organisations et les amènent à repenser leur structures et leurs stratégies. Nous traiterons de situations spécifiques telles la responsabilité sociale des entreprises (RSE), les nouvelles formes organisationnelles (start-up…), les regroupements d’entreprises, etc.

         Dans le cadre méso, nous interrogeons les changements dans les métiers et les pratiques info-communicationnelles. Nous aborderons les mutations et évolutions des activités professionnelles au regard du développement des techniques et des outils qu’elles nécessitent pour leur mise en œuvre.

          Enfin, dans le cadre micro, nous chercherons à comprendre comment l’individu au sein des organisations se confronte au changement : se sent-il concerné, engagé ou impliqué ? En est-il simplement figurant ou est-il investit d’un premier rôle ?

Les commentaires sont fermés.